Meilleur Ouvrier de France en Sommellerie
 

Sur 70 candidats présents à la sélection de janvier, il ne restait que 9 finalistes. Seuls 4 ont obtenu le titre de Meilleur Ouvrier de France en Sommellerie. Jean-Baptiste Klein, le Chef Sommelier du restaurant La Table d’Olivier Nasti au Chambard dans le village de Kaysersberg fait partie des heureux élus.

400x467
Il suit des études de cuisine qu’il associe à une mention complémentaire en sommellerie. Le monde du vin, il l’a découvert au cours de ses études grâce à quelques professeurs enthousiastes qui vont bientôt le convaincre que la salle reste le lieu le plus adapté à faire grandir sa passion pour l’œnologie.

Au restaurant du Chabichou à Courchevel, distingué de 2 étoiles au Guide Michelin, le commis sommelier va découvrir une clientèle capable de s’offrir quelques-unes des plus belles références françaises.

A Saint-Père sous Vézelay, au restaurant L’Espérance de Marc Meneau, il progresse ensuite rapidement comme sommelier et visite avec ferveur la Bourgogne et ses nombreux vignerons.

Chez Régis Marcon ensuite, à Saint-Bonnet-le-Froid, il intègre une équipe de 5 sommeliers et découvre l’intensité, la précision et la rigueur qu’impose un établissement aux 3 étoiles Michelin.

Après la renaissance du Moulin de Mougins, il découvre ensuite la Savoie en travaillant 4 ans auprès de Laurent Petit au Clos des Sens (2 étoiles).

Le temps de se constituer une base de connaissances sur les vins de la région qu’il connaissait mal.

En 2016, il se rapproche de sa région d’origine et prend le poste de Chef Sommelier au Chambard.

Très vite, en accord avec le Chef, il veut profiter des bases solides de la carte des vins pour la marquer encore plus au cœur de l’Alsace.

Son objectif est de « faire vivre » les vins à l’intérieur de sa carte et de ne pas simplement se contenter d’aligner des références, aussi prestigieuses soient elles.

En couple avec une sommelière, Jean-Baptiste est un fervent passionné de tout ce que l’univers des boissons peut proposer. Ses congés consistent d’ailleurs souvent à partir à la visite de vignerons, de jouer à quelques dégustations à l’aveugle et à préparer de nouveaux concours. Car il est aussi un fervent adepte de ce type de challenge.

Déjà élu Meilleur Jeune Sommelier de France en 2011, Meilleur Jeune Sommelier du Gault & Millau
2017, deux fois finaliste du Meilleur Sommelier de France et deux fois finalistes au Master of
Port, il s’était lancé le défi du titre Meilleur Ouvrier de France.

Du 30 septembre et du 1er octobre, se sont déroulées les épreuves, seuls 4 ont obtenu le titre de Meilleur Ouvrier de France en Sommellerie et Jean-Baptiste Klein fait partie des heureux élus !

C’est chose faite avec ce nouveau titre qui marque définitivement sa quête perpétuelle vers l’excellence.