700x646
206x206
Le poireau de Normandie
 
 

Il est l’un des emblèmes de la filière légumière normande, première région de France pour la production de poireaux.

200x170
Le poireau de Normandie est cultivé dans des zones littorales, à moins de 5 km de la mer, où le climat océanique tempéré lui permet de s’épanouir grâce à une pluviométrie régulière et peu d’écarts de température tout au long de l’année.

Sur environ 1 000 hectares de terres, sa production se répartit essentiellement sur les trois bassins géographiques : le Mont-Saint-Michel, la côte Ouest et le Val de Saire.

Depuis quelques années, la filière légumière normande a développé une technique de plantation qui a permis d’améliorer la qualité de la production du poireau et de faire de la Normandie une région leader en poireaux automne/hiver au niveau national avec 40000 tonnes/an.

La technique consiste à réaliser un avant trou avec une poinçonneuse (ce qui apporte la droiture et la longueur du blanc). Le plant de poireau est déposé dans ce trou dont la profondeur oscille entre 16 et 20 cm. Ensuite, pour optimiser la longueur du blanc, un buttage est réalisé.

Grâce au respect du calendrier de récolte propre à chaque variété (récolte à maturité), les producteurs ont amélioré la qualité gustative de leurs produits.

Ses particularités : son aspect et son goût

Le poireau de Normandie est reconnaissable à son feuillage vert-bleuté bien coloré, son fût bien blanc et bien droit d’environ 20 cm et à ses racines bien coupées.

200x170
On le retrouve sur nos étals en vrac, dans des cagettes, en filets de différents poids, en bottes, mais aussi en barquettes pour les blancs.

Le Poireau de Normandie ayant une quantité de blanc plus importante que le poireau courant, son goût est plus sucré et moins amer.

Il s’accommodera, comme ses congénères, de multiples manières.

• Cru, préférez-le jeune et émincé, dans une salade de crudités.
• Cuit, 10 minutes à l’eau ou à la vapeur, 10 à 15 minutes au wok, à la poêle ou à la casserole suffisent, c’est la garniture idéale pour les viandes et les poissons.
• Cuit, puis servi froid en entrée, avec le célèbre poireau-vinaigrette ! Ou en le servant avec une sauce au fromage blanc aux herbes fraîches …

Mais se mariera avec bonheur avec les produits de la mer ! Comme dans cette recette !

Saint-Jacques aux poireaux de Normandie et sa tuile au parmesan (4 personnes)
 

• 4 poireaux de Normandie
• 20 belles noix de coquilles Saint-Jacques
• 1 grosse cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
• 1 belle échalote
• 50 gr de beurre, 200 gr de parmesan
• sel, poivre

200x170
Fendez les poireaux en deux et lavez-les soigneusement.
Egouttez-les et supprimez les 3/4 de la partie verte. Emincez-les finement.
Chauffez 20 g de beurre dans une casserole. Ajoutez les poireaux et l’échalote hachée et faites revenir 5 min. Salez, poivrez. Couvrez et laissez cuire 20 min à feu doux avec 1 à 2 cuillère(s) à soupe d’eau.
Pendant ce temps, préchauffez votre four à 190°C. Râpez les 200 g de parmesan au-dessus d’un saladier. À l’aide d’une cuillère à soupe, déposez des petits tas de parmesan sur une plaque de four recouverte de papier cuisson. Tassez chaque petit tas pour leur donner la forme de petites galettes. Enfournez à 190 °C pendant 5 min. À la sortie du four, laissez sécher vos tuiles.
Rincez ensuite les noix de coquilles Saint-Jacques et préparez-les, séchez-les sur du papier absorbant. Gardez les coquilles pour la présentation.
Incorporez la crème dans les poireaux et réservez au chaud. Chauffez à feu vif le reste de beurre dans une poêle. Déposez dedans les noix de Saint-Jacques salées et poivrées et laissez-les cuire 1 à 2 min de chaque côté.
Répartissez la fondue de poireaux sur les demi coquilles vides, déposez les noix de Saint-Jacques dessus et décorez de ciboulette. Servez aussitôt.

Les Jardins de Normandie